Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 21:48
Je voudrais vous parler aujourd'hui d'un film documentaire que j'adore : Tout près des étoiles, de Nils Tavernier. J'avais à l'origine écrit cet article pour un forum que j'adore (l'Inn at Lambton),  mais j'avais envie que ce film ait sa place sur mon blog



Ce film de 2001 (disponible en DVD mk2) est une véritable immersion dans la vie et le quotidien des danseuses et danseurs de l'Opéra de Paris.


Ce film passionnant tourné en 1999 (c'est amusant de voir des danseurs étoiles ou premiers danseurs actuels qui n'étaient alors qu'élèves ou jeunes danseurs ) nous emmène derrière le rideau et sur scène, nous montre comment cette "maison" fonctionne : des tournées à l'étranger aux répétitions en salle, des répétitions sur scènes aux spectacles, de l'école de danse de l'Opéra de Paris aux adieux à la scène, en passant par des images magnifiques des opéras Bastille mais surtout Garnier.


On y découvre la flamme qui anime ces artistes pour qui le rythme de vie et le quotidien sont dictés par leur métier (et passion).


Pas besoin de connaître la danse pour apprécier ce documentaire, il suffit de se laisser porter ... 


Ce film est un bijou que je reconseille à tous, que vous soyiez ou non amateur de ballet.



Un peu plus en détails ...




Voici ce que dit un danseur :


"La scène, c'est une drogue. Pourtant, à chaque fois je suis mort de trouille, ça remet tout en question [...]. Je ne suis jamais content de ce que j'ai fait, mais j'ai quand meme envie d'y retourner."




Qu'est ce que le ballet de l’Opéra de Paris ?


L'Opéra de Paris, c'est 150 représentations par an pour la danse, plus des tournées. Dans les compagnies dites de répertoire, l'Opéra de Paris est la seule maison à proposer autant de choses. Des classiques, mais aussi des ballets modernes et contemporains, et des chorégraphes créant pour le ballet. Ainsi, les danseurs ont travaillé entre autres avec Béjart, Pina Bausch, Forsythe, Kylian, etc.


Des danseurs et des ballets


Pourquoi choisir ce métier ? L’étoile Laurent Hilaire explique que petit, il ne savait pas parler et que la danse était pour lui un moyen d’expression formidable. Il y a aussi une dimension physique, un coté challenge dans la danse qui l’attire. Et puis adulte, le coté artistique, vivant est ce qui l’intéresse :


"Etre vivant en scène. Vivre des choses à fond"




Pour Marie-Agnès Gillot, la danse est aussi plus qu’un métier :


"J’aime la danse … Mais en fait je le vis. Le verbe aimer est trop faible. […] C’est plus fort qu’aimer.
[…]
Vivre quelque chose tellement à fond que la vie quotidienne serait moins importante"




Pour quelqu’un de l’extérieur, la danse a une image de métier exigeant, demandant des sacrifices. Pour les danseurs, ils sont « conditionnés depuis l’age de 9 ans ». D’ailleurs, une danseuse ajoute :


"Je n’ai pas l’impression d’un sacrifice, car ce dont je me prive d’un coté, c’est pour avoir un plaisir et un bonheur immense de l’autre, donc ce n’est pas un sacrifice"

Dans ce documentaire, on demande aussi à l’étoile Aurélie Dupont de donner sa définition de la passion. Elle répond du tac au tac :


"Un besoin, un besoin énorme d’existence"




Elle explique qu’elle est plutot de nature réservée. Mais qu’elle ose faire des choses en scène qu’elle ne ferait jamais dans la vie.


Une autre danseuse décrit la sensation de liberté qu’elle ressent lorsqu’elle entre en scène.


Si pour Aurélie Dupont et d’autres, la danse est un métier très solitaire (notamment de par la rivalité permanente et le système qui ne marche que sur la compétition dès l’école de danse où seuls les meilleurs passent dans la classe supérieure), pour Patrice Bart, «
il n’y a pas de solitude du danseur ; c’est un métier d’équipe ».

Tout au long de ce documentaire, on voit tout le corps de ballet vivre au rythme de la danse.


Et tout commence par l’échauffement, la barre, tous les matins.



Suite à une question que l’on n’entend pas, Aurélie Dupont nous confie qu’à son avis, un danseur qui aime son corps, qui s’aime physiquement, ça ne peut pas expliquer, car constamment le danseur voit ses défauts, et cherche à les corriger, et toujours retravaille son corps, ses postures, etc.


Pour exemple, image d’une danseuse à l’échauffement :




Le documentaire nous permet aussi de voir les danseurs en répétition des ballets.


Ainsi la préparation d’un ballet de Kylian :




Du Lac des Cygnes, avec la répétition du corps de ballet …




Le travail des solistes …



Et les répétitions en scène et en costumes …






Le documentaire évoque également l'école de l'Opéra de Paris, à Nanterre, qui accueille chaque année 150 élèves de 8 à 18 ans.


Une ancienne étoile de l'Opéra de Paris, qui continue à travailler pour cette maison, nous dit : "C'est un petit peu une machine à broyer les faibles". A l'école, ils doivent apprendre la résistance, le controle sur soi, et en meme temps, pouvoir donner le maximum.



Elève et professeur ...





On a aussi le plaisir de voir le grand Maurice Béjart travailler sa neuvième symphonie avec le ballet de l’Opéra de Paris.






Lorsqu’on lui demande de nous raconter le ballet, il nous dit qu’un ballet, ça ne se raconte pas ! Vous raconteriez un tableau, vous ? dit-il.

La 9e symphonie, ce n’est pas un ballet, c’est une manif’.






Un magnifique hommage à la danse et au ballet de l'Opéra de Paris. A voir et à revoir !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cachou 25/10/2009 22:17


J'aimerais beaucoup voir ce film. j'espère qu'ils l'ont à la bibliothèque, c'est le seul endroit où je pourrais le louer...


Artemis 26/10/2009 13:23


C'est vrai que c'est un petit bijou ! On sent la passion et l'exigence qui animent cette "maison". C'est filmé avec intelligence et fascination pour ce monde si particulier.
J'ai vu La Danse (je ferai un billet dessus) qui vient de sortir au ciné, et je n'ai pas du tout, mais alors pas du tout aimé la manière dont c'était fait


Fleur de Cactus 25/10/2009 10:03


Bonjour Artémis,
Je vois que tu es une fan de danse et que tu as beaucoup aimé le film de Tavernier(comme moi d'ailleurs).
Je suis allée voir le film "La danse" de Frédéric Wiseman et j'ai été quelque peu déçue : 1.Par la longueur du film qui, s'il avait été plus court, n'aurait rien changé si ce n'est que j'ai
beaucoup apprécié le travail des danseurs et les extraits des ballets. 2.Par le fait que Wiseman filme la troupe de l'Opéra sans chronologie et avec froideur. 3. Parce que le film ne s'adresse pas
aux néophytes car il manque de renseignements : aucune indication sur les ballets travaillés, sur le nom des danseurs au travail, sur le nom des personnes interviewées...Quel gâchis pour quelqu'un
qui aime et s'intéresse à la danse! Qu'en penses-tu Artémis?


Artemis 26/10/2009 13:25


Ce que j'en pense : que c'est un massacre !!!!!!! Je vais faire un billet sur ce film en essayant de rester au maximum objective, mais j'ai été très déçue (même si ça fait toujours plaisir de voir
l'Opéra de Paris et ses danseurs pour qui j'ai une admiration sans bornes) !