Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 18:21

Mon dernier coup de coeur au cinéma ! Pourtant ce n'était pas gagné, car le film était proposé uniquement en 3D, et j'ai vraiment du mal avec la 3D. J'ai tendance à être consciente de ces lourdes lunettes sur mon nez, et avoir ainsi beaucoup plus de mal à entrer dans le film (ou beaucoup plus de facilité à décrocher). Enfin en un mot, vous l'aurez compris, je n'aime pas la 3D. Mais le sujet m'attirait. Un film sur Pina Bausch, je ne pouvais pas le manquer. Pourtant, je connais très mal cette chorégraphe, mais dès qu'il y a un film sur la danse sur grand écran, je saisis chaque occasion pour en découvrir un peu plus. Et j'ai bien fait de passer outre mon aversion de la 3D (et d'ailleurs pour une fois, je comprends le choix du réalisateur), car le film valait franchement le détour. Je suis sortie du cinéma fascinée.

 

Affiche Pina, Wim Wenders

 

Et pourtant, ce film a failli ne pas voir le jour suite au décès brutal de la chorégraphe en 2009, le projet étant né et ayant été développé tout le temps entre Wim Wenders et Pina Bausch. Finalement, il reprend le projet et lui dédie le film.

 

Ce film est un entrelacs de différents éléments chorégraphiques, extraits de ballets au Tanztheater Wuppertal, soli et portraits de la compagnie. Les quatre ballets extraits du répertoire ont été choisi avec Pina Bausch : Café Müller (1978), Le sacre du printemps (1975), Vollmond (2006) et Kontakhof (1978, 2000 et 2008).

 

Café Müller

cafe muller

Cette pièce est très impressionnante, entre la danseuse qui se déplace les yeux fermés dans un labyrinthe de chaises ou un enchaînement de mouvements répétitifs jusqu'à l'épuisement.

 

  Le sacre du printemps

Le sacre du printemps, Pina

Cette pièce est filmée de manière très originale, la caméra étant placée au coeur du ballet, comme dansant avec la compagnie. C'est sans doute la partie de film où il y a le plus grand engagement de mise en scène au niveau de la réalisation.

 

  Kontakhof

kontakthof, Pina

C'est d'ailleurs cette oeuvre qui est reprise par des jeunes de 14 ans n'ayant jamais dansé et dont le projet a donné lieu au film Les rêves dansants, sur les pas de Pina Bausch (que je viens de voir, que j'ai beaucoup aimé et dont j'essaierai de reparler !)

 

  Vollmond

Vollmond, Pina 2

 

Ces quatre pièces sont entrecoupées de portraits des danseurs de la troupe. Originaux, ils sont filmés en plan fixe, tandis qu'on entend leur commentaires et on voit leur visage évoluer (on ne les voit pas parler, on lit juste les expressions sur le visage tandis que leurs commentaires sont en voix off)... De beaux instants.

 

Enfin, les derniers pièces de cet ensemble chorégraphique sont des pièces courtes particulièrement originales d'un ou deux danseurs, filmés à Wuppertal dans des lieux inhabituels à la danse : train, rue, forêt, etc. Celles-ci sont tour à tour étranges, drôles, dérangeantes, touchantes mais impossible d'y être indifférent car les danseurs et danseuses y sont totalement engagés. Quelques extraits en photos :

 

pina

 

pina 4

 

Pina, Wim Wenders 2

 

Pina Wim Wenders 7

 

Pina, Wim Wenders, humour

 

Pina, Wim Wenders, nature

 

Grâce à ce film, j'ai découvert une grande chorégraphe que je ne connaissais que de nom jusqu'à présent. J'ai beaucoup apprécié son travail de danse-théâtre.

Portrait Pina Bausch

Aucun pré-requis en danse contemporaine pour profiter du film, il suffit de se laisser porter et emporter ! Un film à voir !

 

Plus d'infos sur le site officiel du film : http://www.pina-film.de/en/

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mandarine 02/05/2011 18:14


Ahh j'adore Pina Bausch et je suis contente d'avoir un avis concernant ce film que je voulais aussi voir.J'avoue avoir autant d'appréhension que toi pour la 3D que je trouve très chère pour ce que
c'est.Ce qui me dérange le plus je crois c'est que les lumières ne rendent pas bien et du coup on a l'impression de voir le film avec des lunettes de soleil et perso j'ai tout le temps envie de les
enlever. Toutefois je ferai peut être un effort pour ce film^^ J'ai vu les rêves dansant au ciné et j'avais été très touchée par ces jeunes.


Amélie 02/05/2011 17:30


Un des meilleurs films sur la danse, car comme tu dis, pas besoin de s'y connaître pour être happé-e.

J'aime beaucoup la façon de filmer la danse de Wenders, surtout dans Le Sacre. On est enfin au coeur du ballet. D'habitude, je n'aime pas les captations de ballets, je trouve ça très froid. Ici,
c'était complètement l'inverse.